après production

     
  accueil
   
  actualités
   
  nouveautés éditions
  éditions
  commander
   
  films / catalogue
  textes référents
   
  partenariats
   
  la société
  contact
  liens
   
    s'abonner
 
 
 
 
 
   
 
  Collections dirigées par Gilles Coudert
 
     
 
 

DVD 1 : LA COLLECTION QUI N'EXISTAIT PAS
Un film de Joachim Olender
(2014 / 93 min.)

Herman Daled est un collectionneur à part. Sa collection acquise en 2011 par le MoMA de New York comprend des pièces maîtresses du mouvement conceptuel qui émerge dans les années 60. On y trouve la plus importante collection d'œuvres de Marcel Broodthaers ainsi que des pièces historiques de Daniel Buren, Niele Toroni, On Kawara, Dan Graham, Sol LeWitt et d'autres. Dans un voyage de Bruxelles à New York, le collectionneur belge se retourne sur son passé et celui d'un courant esthétique qui a marqué la deuxième moitié du XXème siècle. La Collection qui n'existait pas a obtenu le Grand prix au Festival International du Film sur l'art de Montréal en 2016.

Avec Herman Daled, Daniel Buren, Jacques Charlier, Christophe Cherix (MOMA, NY), Nicole Daled-Verstraeten, Chris Dercon (Tate Modern, London) et Dirk Snauwaert (Wiels, Brussels).

Herman Daled is an exceptional collector. His collection, acquired in 2011 by the MoMA in New York, includes principal works of the conceptual movement that emerged in the 60s. It features the most important collection of pieces by Marcel Broodthaers as well as historically important pieces by Daniel Buren, Niele Toroni, On Kawara, Dan Graham, Sol LeWitt and others. On a journey from Brussels to New York, the Belgian collector looks back on his past and that of an aesthetic movement that marked the second half of the twentieth century. The collection that didn't exist won the Grand Prize at the International Festival of Films on Art in Montreal in 2016.

DVD 2 : CONVERSATIONS
Conversations avec Daniel Buren :
• Rencontre avec Marcel Broodthaers et Herman Daled
(2017 / 7 min.)
• When Attitudes Become Form, Berne 1969
(2017 / 11 min.)
• Herman Daled et les Statements de Lawrence Weiner
(2017 / 4 min.)

Conversations avec Herman Daled et Chris Dercon :
• When Attitudes Become Form, Fondation Prada, Venise 2013
(2017 / 7 min.)
• La collection Daled à la Haus der Kunst de Munich
(2017 / 7 min.)

Films de Joachim Olender

Films © 2014-2017 Man's Films Productions - CBA - RTBF

 

 
 

> DIGIPACK DOUBLE DVD : Versions françaises Sous-titres anglais / 2 DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> Parution : Septembre 2017

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Depuis plus de 25 ans, Robert Milin propose au fil de ses œuvres une conception de l'espace pensée comme une relation forte entre un milieu et des gens. L'artiste définit ainsi des processus qui se construisent dans la durée aléatoire des lieux de vie et des relations sociales. La participation d'individus ou de groupes, avec lesquels il détermine un mode de fonctionnement, se traduit par le don de photographies, la création et l'entretien d'un jardin, l'aménagement d'espaces en galerie, l'élaboration d'œuvres sonores ou de portraits filmés...
En 2015 et 2016, Milin décide de repartir à la rencontre de différentes personnes ayant collaboré à ses œuvres, en tant que jardiniers, bricoleurs inventifs, propriétaires de chien, éleveurs, habitants d'un quartier ou d'un village…
L'artiste a souhaité leur donner la parole sur l'art élaboré ensemble, à partir de leur expérience commune, le temps d'une œuvre. Les conversations sont entrecoupées d'images d'archives et de pensées autobiographiques de l'artiste.
Un livret incluant un entretien entre Delphine et Robert Milin nous éclaire sur sa démarche et contextualise les projets abordés dans le film.

For more than twenty five years, Robert Milin has built a conception of space as an intense relationship between people and their surroundings. Thus, the artist defines processes that develop in the uncertain course of human environments and social interactions. The participation of groups or individuals with whom the artist determines a modus operandi takes the form of giving photographs, creating and tending gardens, reconfiguring gallery exhibit spaces, creating sound works of art or video portraits.
In 2015 and 2016, Milin decided to meet again different people who participated in his works of art as gardeners, inventive do-it-yourselfers, dog owners, breeders, inhabitants of a village…
The artist wanted to give them voice about the work of art elaborated together, a talk based on their common experience. Conversations are interspersed with archive images and autobiographical reflections.
The booklet includes a conversation between Delphine and Robert Milin that clarifies the artist approach and contextualizes the projects mentioned in the film.

L'art Les gens L'artiste
Un film de Robert et Delphine Milin
(2016 / 74 minutes)
© a.p.r.e.s production / Robert Milin

 

 
 

 

 
 

> 1 DIGIPACK DVD : 74 minutes / Version Française Sous-titres Anglais / DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> 1 LIVRET : 36 pages / 12 x 18 cm / textes français-anglais
> Parution : Mars 2017
Avec la participation du Palais de Tokyo, de l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Dijon, du Frac Bretagne, du Musée Calbet de Grisolles et de la La Terrasse - Espace d'art de Nanterre.

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Le Trésor de la cathédrale d’Angoulême, commencée en 2008 et terminé en 2016, est une œuvre monumentale de l’artiste Jean-Michel Othoniel qui met en scène plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle. Ce projet est une commande de la Drac Nouvelle-Aquitaine.
Ce livre dévoile le Trésor qui se déploie sur 200 m2 en trois salles et dont les objets de culte sont magnifiés dans l’écrin conçu par l’artiste.
La présentation par Monseigneur Dagens et le texte généreux d’Adrien Goetz témoignent de l’importance de cette œuvre dans l’histoire des cathédrales et dans l’univers d’un artiste porté par le sacré.
Le DVD propose un film de Gilles Coudert et Damien Faure qui nous fait vivre l’aventure du Trésor à travers la parole de Jean-Michel Othoniel et la rencontre dans leur atelier, des Maîtres d’art qui l’ont élaboré avec lui. Des décisionnaires aux nombreux artisans, tous témoignent du long processus de cette réalisation majeure.
Le livre et le film se présentent ici comme un ex voto de la création et concourent à l’idée que cette œuvre d’art totale est un pèlerinage.

 
 

 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 144 pages (coul. & n/b)
Couverture cartonnée en tissu velours avec dorure et tranche dorée
Préface de Monseigneur Dagens
Texte de Adrien Goetz

> 1 DVD : 52 minutes – Version française sous-titrée anglais
« Le Trésor d'Angoulême » Un film de Gilles Coudert et Damien Faure © 2016 a.p.r.e.s production

> ISBN 979-10-914903-37 / Parution : Décembre 2016

Avec la participation de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, de la Ville d'Angoulême et de la Galerie Perrotin.

Prix public : 25 €                            > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 




Ce double DVD est consacré au travail de l’artiste français Daniel Buren : il s’agit du 2e titre consacré à cet artiste dans la collection « Works & Process ».  Ce double DVD propose différentes approches documentaires des œuvres de Daniel Buren, près de 3 heures de programme composés de 5 films de Gilles Coudert. Cette édition propose l’ensemble des films du DVD en version sous-titrée anglais.


Le fourreau et la rondelle du DVD reprennent la bande de 8,7 cm de largeur utilisée par Daniel Buren. Une capture du film « L’Observatoire de la lumière » illustre la jaquette du DVD. Le principe de l’interface du DVD s’inspire de la performance de Daniel Buren « Couleurs (Version n°2) ». Elle s’ouvre sur le glissement vertical de plusieurs bandes l’une sur l’autre. De nouvelles bandes colorées apparaissent lors de la sélection de chaque film. Chaque ouverture s’accompagne d’un son de découvrement/déchirement.

 
 
 
     
   
 
 

1 – L'Observatoire de la lumière, Fondation Louis Vuitton (2016 / 25 min.)
Un film de Gilles Coudert


Conçue en dialogue avec le bâtiment de Frank Gehry, l’œuvre de Daniel Buren intitulée L’Observatoire de la lumière se déploie sur l’ensemble des verrières de la Fondation Louis Vuitton, élément emblématique de l’édifice. Ce film suit l’évolution de l'œuvre depuis la pose des filtres colorés jusqu'à sa découverte par les visiteurs qui nous livrent leurs impressions.
Daniel Buren nous parle de son œuvre et de ses enjeux accompagné de la commissaire Suzanne Pagé et de l'ingénieur Nicolas Paschal qui évoquent tour à tour l’œuvre et l’artiste.

     
 

2 – Echos, Travaux in situ, Centre Pompidou-Metz (2011 / 16 min.)
Un film de Gilles Coudert


En 2011, Daniel Buren est invité par le Centre Pompidou-Metz à investir un étage entier du bâtiment conçu par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Il propose deux installations : « La ville empruntée, multipliée » et « Cabanes éclatées, imbriquées » qui questionnent chacune à leur manière ce nouvel espace muséal. Daniel Buren, Hélène Guenin, responsable adjointe du Pôle Programmation et Laurent Le Bon, directeur du Centre Pompidou-Metz, nous donnent chacun des pistes de réflexions pour appréhender ces œuvres1.

     
 

3 – La Coupure, Musée Picasso (2009 / 24 min.)
Un film de Gilles Coudert


L’installation de Daniel Buren au Musée Picasso à Paris intitulée « La Coupure ». questionne la symétrie de l’architecture de l’Hôtel Salé ainsi que les espaces intérieurs avant la fermeture du musée en vue de sa restructuration. L’artiste nous éclaire sur les enjeux de cette intervention et les liens qui unissent Daniel Buren et Pablo Picasso. Des visiteurs et des surveillants nous livrent leur expérience de l’œuvre.

 
     
   
 
 

1 – Monumenta, Grand Palais (2013 / 50 min.)
Un film de Gilles Coudert


Dans le cadre de Monumenta au Grand Palais à Paris en 2012, Daniel Buren réalise « Excentrique(s), travail in situ ». Des interviews des principaux interlocuteurs (Patrick Bouchain, architecte ; Marc Sanchez, commissaire ; Alexandre Meyer, musicien ; Guy Lelong, critique et écrivain…) croisent les points de vues sur ce projet et nous éclairent sur les enjeux de cette œuvre. Le film s’attache à montrer la face cachée de l’exposition et la dimension humaine d’une telle entreprise à travers les portraits des personnes ayant participées au montage mais aussi sa pratique par le public et enfin les différents événements artistiques proposés par Daniel Buren pendant la durée de l’exposition.

     
 

2 – Pierre Guyotat, Monumenta, Grand Palais (2012 / 46 min.)
Un film de Gilles Coudert


Captation de la lecture de Pierre Guyotat en latin de De rerum natura de Lucrèce pendant une des soirées de l’exposition « Daniel Buren, Monumenta » au Grand Palais à Paris.

     
 
 

> Double DVD avec boitier type Amaray et fourreau
> 3 heures de programme / 5 films
> Versions françaises / Sous-titres anglais
> 2 DVD5 – PAL – Multizone – AC3 Stéréo – 16/9
> Parution : décembre 2016
/ EAN 3-760083-750236

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Au cœur du sommeil
Un film de Virgile Novarina
(39 min. / 2016)
Une descente littéraire et philosophique à travers différents états du sommeil. Une successions de dormeurs et la lecture de quatre textes de Michel Butor (Matière de rêve), Clément Rosset (Route de nuit), Pierre Pachet (Nuits étroitement surveillées) et Jean-Luc Nancy (Tombe de sommeil), nous invitent à un cheminement du rêve vers le sommeil profond.

Autour du sommeil

Un film de Virgile Novarina
(12 min. / 2005)
Petit abrégé de la vie des dormeurs, à l’usage des éveillés. Construit comme un documentaire animalier sur les dormeurs, ce film raconte le déroulement d’une journée, du matin au soir. Les seuls personnages sont des dormeurs et des bailleurs qui ont été filmés dans les transports en commun, les lieux publics et dans l’intimité.

ENTRETIENS / INTERVIEWS
Michel Butor, Le rêve dans l’écriture

Un film de Virgile Novarina
(18 min. / 2016)
Michel Butor envisage toute son œuvre sous le prisme du rêve : les rêves des personnages dans ses romans, son livre « Matière de rêve », et sa poésie comme un rêve éveillé.

Pierre Pachet, La force de dormir

Un film de Virgile Novarina
(14 min. / 2016)
Pierre Pachet revient sur deux de ses livres : « Nuits étroitement surveillées » et « La Force de dormir ». Il nous raconte comment son intérêt pour le sommeil a suscité son désir d’écrire.

© 2005, 2016 Virgile Novarina





 
 

> 1 DIGIPACK DVD : Versions françaises sous-titre anglais / DVD5 PAL / Multizone / 16/9 & 4/3
> Parution : Décembre 2016

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Les Poètes sont encore vivants
Un film de Xavier Gayan
(2016 / 70 min.)

Un film sur les poètes ? Et vivants encore ? C’est le pari du réalisateur Xavier Gayan qui a mené pendant plusieurs mois une série d’entretiens avec des poètes contemporains pour comprendre, par leurs paroles, par leurs gestes, par leurs regards, ce qui incite à faire de la poésie dans un monde où cette pratique paraît plus incongrue que jamais.
Qu’est-ce que la poésie ? Quel est le rôle politique du poète ? Comment le fait d’être bilingue ou trilingue influe-t-il sur leur écriture ? Entretiens et poèmes se succèdent tout au long du film « Les poètes sont encore vivants ».
À l’origine du projet, Xavier Gayan avait le désir de faire sentir ce qu’est la poésie aujourd’hui, ce qu’elle a d’unique par rapport aux autres arts. Paroles, poésies, paysages… nous voyageons à travers les mots, les langues et le territoire. Nous entendons combien la langue nous façonne et à quel point les poètes permettent de l’éclairer, de la bouger, de la transformer et de nous libérer de son emprisonnement.

« La poésie c’est le maximum dans le minimum. » Yvon Le Men

Avec Benny Aguey-Zinsou, Maram Al Masri, Edith Azam, Stéphane Bataillon, Paul de Brancion, Emmanuel Comtet, Jacques Darras, Marc Delouze, Souleymane Diamanka, Mireille Fargier Caruso, Yvon Le Men, Charles Pennequin, Jean Portante, Lysiane Rakotoson.

© 2016 Xavier Gayan / a.p.r.e.s production

 

 
 


Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

TRANSFORMATION D'ESPACES PUBLICS DE VILLES AFRICAINES

Liaisons urbaines
est un programme dédié à la mise en valeur d’espaces publics de villes africaines par des interventions qui croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine.
À travers trois expériences menées à Porto-Novo au Bénin, N’Djaména au Tchad et Casablanca au Maroc, le livre restitue les processus de conception et de réalisation de projets qui ont associé habitants, municipalités, opérateurs culturels, designers, architectes et plasticiens.
Les textes des intervenants et partenaires des trois projets donnent les enjeux de ce programme transafricain explorant la question de l’espace public dans une variété de contextes culturels et urbains.
Liaisons urbaines est soutenu par le programme « Afrique et Caraïbes en créations » de l’Institut français, en partenariat avec la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris et l’Ecole du patrimoine africain – EPA.
Cette publication a été réalisée avec le soutien des Instituts français du Bénin, du Tchad et de Casablanca, également partenaires des projets Liaisons urbaines dans ces trois pays.

 
 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 96 pages (coul. & n/b)
Textes de François Abléfonlin, Joseph Adandé, Guy Ansellem, Gérard Bassalé, Alban Corbier-Labasse, Luc Fabre, Bruno Foucher, Patrick Giraudo, Olivier Guiryanan, Franck Houndégla, Khadija Kabbaj, Samuel Kidiba, Hicham Lahlou, Ismail Lahlou, Valérie Lesbros, Malloum Hissein Mallah Adam, Fiona Meadows, Bertin Fali Padjonré, Francis Sessou, Saleh Tchéré

> ISBN 979-10-91490-28-3 / Parution : Mai 2016

Prix public : 18 €                             > Commander

 
 


> édition(s)

 
   
     
 
 

Une coédition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Soit une artiste, Nil Yalter, qui ne conçoit l’art que comme un engagement politique.
Soit un parcours artistique empreint des thèmes de l’enfermement et de l’émancipation.
Soit une installation composite, La Roquette, prison de femmes (1974-1975), acquise par le Centre national des arts plastiques dès sa création.
Soit un film, cœur de l’installation, où la mise en scène et la plasticité des images immergent le spectateur dans le milieu carcéral.
Soit Mimi, une ex-détenue qui témoigne librement, en voix off.
Soit un recueil de textes de Philippe Artières, Pascale Cassagnau, Anne-Marie Duguet, Fabienne Dumont, Mimi et de Melis Tezkan, qui sont autant de variations sur Nil Yalter et son œuvre.

 
 

Un film de Nil Yalter. En collaboration avec Judy Blum et Nicole Croiset.

Le film La Roquette, prison de femmes est issu d’une installation multimédia éponyme de Nil Yalter réalisée, en 1974, en collaboration avec l’artiste Judy Blum et la réalisatrice Nicole Croiset.
Cette œuvre multiple est née d’une rencontre fortuite avec Mimi, une ex-détenue de la prison de la Petite Roquette. Elle se compose d’une bande-vidéo en noir et blanc, d’une série de dessins, de photographies et de la transcription intégrale du récit de Mimi. Pour le film, cette dernière accepte d’enregistrer directement son témoignage, sur un magnétophone, sans témoin, librement. Il est transmis en voix off. Le travail de mise en scène et la plasticité des images immergent le spectateur au cœur de la vie d’un milieu carcéral sexiste et rendent sensible l’enfermement physique et mental des prisonnières.

BONUS :
« Marguerite Duras à la Petite Roquette » Un film de Jean-Noël Roy
Un document audiovisuel issu des archives de l’Ina, proposé en complément, présente l’entretien réalisé par Jean-Noël Roy et dirigé par Marguerite Duras, en 1967, pour l’émission Dim/Dam/Dom, avec Marie-Marguerite Vigorie, première femme directrice de prison en France, en poste à la Petite Roquette.

 
 

Textes de Philippe Artières, Pascale Cassagnau, Anne-Marie Duguet, Fabienne Dumont, Mimi et Melis Tezkan :

Fabienne Dumont : La Roquette, entre enfermement et émancipation

Melis Tezkan : Chez moi

Anne-Marie Duguet : La Roquette, Prison de femmes

Philippe Artières : Mot à mot

Pascale Cassagnau : L'écriture du dehors : Marguerite Duras à la Petite Roquette (1967, 12'15'')

Œuvres de Nil Yalter dans les collections du Centre national des arts plastiques

Philippe Artières est historien, directeur de recherches au CNRS, au sein de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain de l’École des hautes études en sciences sociales, à Paris. Pascale Cassagnau est historienne de l’art et inspectrice générale de la création artistique, responsable de la collection « audiovisuel, vidéo et nouveaux médias » au Centre national des arts plastiques. Anne-Marie Duguet est professeur émérite à l’université Paris I, critique d’art et commissaire d’expositions. Elle est l’auteur de Vidéo, la mémoire au poing (1981), Jean-Christophe Averty (1991), Déjouer l’image. Créations électroniques et numériques (2002). Elle dirige anarchive, la collection multimédia sur l’art contemporain. Fabienne Dumont est historienne de l’art, critique d’art et enseignante à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne. Sa thèse est devenue un livre, Des sorcières comme les autres – Artistes et féministes dans la France des années 1970 (2014). Elle a également édité l’anthologie La Rébellion du Deuxième Sexe – L’histoire de l’art au crible des théories féministes anglo-américaines (1970-2000) (2011). Elle prépare une monographie de Nil Yalter. Melis Tezkan est artiste et chercheuse. Elle a cofondé le collectif biriken.

 
 


 
 

> 1 DVD
Film : « La Roquette, Prison de femmes »
Un film de Nil Yalter en collaboration avec Judy Blum et Nicole Croiset
24 minutes – Version originale – © 1974 Nil Yalter
Bonus : « Marguerite Duras à la Petite Roquette »
Un film de Jean-Noël Roy
13 minutes – Version française sous-titrée anglaise – © 1967 Archives INA
> 1 LIVRE : éd. Française / Anglaise – 19 x 14 cm – 128 pages (couleur & n/b)
Textes de Philippe Artières, Pascale Cassagnau, Anne-Marie Duguet, Fabienne Dumont, Mimi et Melis Tezkan.
Textes © 2016 CNAP

> Parution : avril 2016
> Co-édition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

« Quel est l’endroit ultime dans lequel je souhaiterais montrer mon travail ? »

En écho à son exposition au Château de Versailles, l’artiste Xavier Veilhan nous ouvre les portes de sept maisons modernistes de la Californie à l’Europe. Il y implante ses œuvres contemporaines pour un dialogue avec l’architecture singulière de ces lieux. Architectones by Xavier Veilhan s’immerge dans cette nouvelle aventure et explore le processus créatif, les expositions et performances. L'artiste se réapproprie l'architecture et réactive ces maisons emblématiques en offrant ainsi une vision inédite et ultra contemporaine du modernisme.
La musique du film est une création originale de Nicolas Godin (Air) dont le concert à l’église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers est inclus dans ce DVD. Un livret propose la retranscription de l’entretien de Xavier Veilhan avec l’architecte Claude Parent enregistré pour le film.

Architectones by Xavier Veilhan
Un film de François Combin
(2015 / 70 minutes)
© Urubu Films

Architectones by Nicolas Godin at Sainte-Bernadette

Un film de François Combin
(2015 / 19 minutes)
© Urubu Films

Livret de 24 pages avec un entretien entre Claude Parent et Xavier Veilhan

 

 
 

> 1 DIGIPACK DVD : Versions originales Sous-titres français et anglais / DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> Xavier Veilhan © ADAGP / Paris 2016 – Nicolas Godin © NCLS 2016
> Parution : Mars 2016

Prix public TTC : 20,00 €                  >Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
 

> édition(s)

 
     
 
 

Gilles Clément, Le jardin en mouvement, 52 min.
Un film de Olivier Comte
Ce film retrace le parcours atypique de Gilles Clément, jardinier et architecte paysagiste, mais aussi écrivain. Marqué par l’écologie, il a remis en question l’art des jardins à la fin du XXe siècle, avec le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire ou le Tiers-Paysage. Depuis son jardin secret, la « Vallée », perdue au milieu des bois, dans la Creuse, nous découvrons les principales réalisations qui ont jalonné sa création, comme le Domaine du Rayol dans le Var, le parc Henri Matisse à Lille ou le jardin du Tiers-Paysage sur l’ancienne base des sous-marins allemande de la Seconde Guerre mondiale à Saint-Nazaire. Le jardin ne se résume pas à un carré de pomme de terre, il est un lieu où s’exercent les utopies politiques, où se pratique la pensée scientifique et où les rêves nous portent vers d’autres mondes.
Avec le soutien de la Région Limousin en partenariat avec le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée..
© 2013 a.p.r.e.s production / France Télévisions

Petit lexique à l’usage du monde, avec Gilles Clément et Gilles A. Tiberghien, 13 min.
Un film de Olivier Comte
Dans ce film, Gilles Clément et Gilles A. Tiberghien, philosophe, s’interrogent mutuellement sur « le monde tel qu’il pourrait être » à travers un échange prenant la forme d’un abécédédaire, de « faire avec » à « zizanie » en passant par « désobéissance » et « voyage ».
© 2013 a.p.r.e.s production

 

 
 

> 1 DIGIPACK DVD : Versions françaises Sous-titres anglais / DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> Parution : Février 2016

Avec la participation du Voyages à Nantes, la ville de Meyrin, Suisse et Mouvements et Paysages.

Prix public TTC : 20,00 €                  > Précommander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
     
 
 

Dans le cadre de l’année France-Corée, l’artiste coréenne Kimsooja transfigure l’espace du Centre Pompidou-Metz avec son exposition To Breathe. Les surfaces vitrées recouvertes de films diffractant la lumière, le sol transformé en miroir sans fin recadrent toute notion d’horizontalité ou de verticalité, et la projection du spectre coloré accompagnée par la respiration de l’artiste, métamorphose l’espace en un immense tableau monochrome tridimensionnel, un paysage sensible et onirique, que les visiteurs peuvent traverser.
Ce livre-DVD réunissant le film de Gilles Coudert et une publication comprenant des vues de l’installation et d’autres oeuvres de l’artiste, accompagnées de l’essai de l’historienne et critique d’art, Doris von Drathen propose une traversée de l’œuvre de cette artiste essentielle de la scène artistique internationale. Le film suit l’installation de l’exposition jusqu’à son accomplissement et est nourri des propos de Kimsooja et de la directrice du Centre Pompidou-Metz, Emma Lavigne, ainsi que des impressions de visiteurs.

 
 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 96 pages (coul. & n/b)
Textes de Doris von Drathen et Emma Lavigne

> 1 DVD : 22 minutes – Version originale sous-titrée français et anglais
« Kimsooja To Breathe » Un film de Gilles Coudert © 2015 a.p.r.e.s production

> ISBN 979-10-914902-52 / Parution : Janvier 2016

Une coédition a.p.r.e.s éditions / Centre Pompidou-Metz.

Prix public : 20 €                             > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 
 
 
 

Trait pour Trait, de Jean-Baptiste Chardin à Mélissa Pinon, 52 min.
Un film de Julien Devaux
Mélissa Pinon, peintre, a, depuis sa Bourgogne natale jusqu’à Paris, construit une œuvre figurative moderne qui lui a déjà valu la reconnaissance. En 2001, elle rencontre au Louvre « La Raie », l’un des plus célèbres tableaux de Jean-Baptiste Chardin. Elle entreprend alors d’en faire la copie... À travers le regard de l'artiste se construit une réflexion sur la valeur de l’imitation dans le parcours d’un peintre. En somme, comment devient-on peintre aujourd’hui ?
Ce film a reçu l'Etoile de la SCAM 2014.
© 2012 Lumina Films / France Télévisions

Palettes : Chardin, la saveur de l'immobile, 30 min.
Un film de Alain Jaubert
Peinte à la manière hollandaise en 1728, « La Raie » nous plonge dans le travail de Chardin, dans sa recherche de l’emplacement exact pour chaque objet. Cet ordonnancement régulier par lequel il donnait à son œuvre une portée symbolique et historique, lui a conféré une réputation incontestée. Avec ce film, Alain Jaubert propose de s’interroger sur les sources secrètes de cette fascination.
© 1991 ARTE France / Palette Production / France 3 / Delta Image

Les copistes du Louvre, 13 min.
Un film de François Lévy-Kuentz
Ce film montre combien le Louvre est fidèle à son origine en restant ouvert à tous ceux qui désirent copier d’après les grands maîtres.
© 1997 Artefilm / Musée du Louvre / France 3

 

 
 

> 1 DIGIPACK DVD : Versions françaises Sous-titres anglais et espagnol / DVD5 PAL / Multizone / 16/9 & 4/3
> Parution : Décembre 2015

Prix public TTC : 20,00 €                  >Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
     
 
 

Pour la manifestation « Art et Patrimoine, une autre histoire », organisée par l’Institut Français du Maroc et programmée dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2015, Daniel Buren présente un travail in situ monumental dans les jardins de l’Église du Sacré-Cœur à Casablanca, en résonance avec les Journées du Patrimoine de Casablanca organisées par Casamémoire. Il a choisi d’intervenir sur la double colonnade transportée dans ce jardin en 1916 qui faisait partie de Dar El-Beyda (traduction de La Maison Blanche — Soit Casa blanca) situé au bord de la mer sur l’ancien site de Anfa. Daniel Buren parvient ainsi à faire dialoguer le passé et le présent dans une sorte de monument intemporel.
Ce livre présente l’intervention « D’une arche aux autres, travail in situ, Casablanca », du premier croquis à son appropriation par les visiteurs. Dans son texte, Nadine Descendre évoque le parcours de Daniel Buren en revenant sur les concepts qui sous-tendent son travail et replace ainsi le projet effectué à Casablanca dans l’ensemble de son œuvre.

 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Textes de Nadine Descendre, Alban Corbier-Labasse et Rachid Benbrahim Andaloussi

> ISBN 979-10-91490-24-5 / Parution : Septembre 2015

Prix public : 18 €                             > Commander

 
     
 
 

Une coédition a.p.r.e.s éditions / MAC/VAL – Musée d'art contemporain du Val-de-Marne

Ce film propose une analyse du travail d’Ange Leccia en croisant l’exploration de son exposition « Logical Song » (2013) au MAC/VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne et sa mise en perspective à travers une série d’entretiens. Composée d’une succession de vidéos monumentales, l’exposition offre une relecture autobiographique et poétique de son œuvre, en créant un dialogue entre ses films, des plus anciens aux plus récents. Le spectateur est invité à parcourir le dispositif et à s’imprégner de cet environnement visuel et sonore pour inventer son propre récit. Ange Leccia nous livre son parcours et nous parle de sa démarche aux côtés d’Alexia Fabre, conservatrice en chef du MAC/VAL, Nicole Brenez, théoricienne du cinéma, et Fabien Danesi, critique d’art, qui commentent son œuvre et la situent dans l’histoire de l’art et du cinéma.

Ange Leccia – Logical Song
Un film de Gilles Coudert
Produit par Gilles Coudert et Antonie Bergmeier
Durée : 24 minutes / © 2014 a.p.r.e.s production / MAC/VAL

AVEC 3 FILMS DE ANGE LECCIA :

Seven Islands, 2013, 19 min.
Le titre renvoie d’abord aux îles de la mer de Seto où ce film a été tourné, mais aussi à sa structure. « Île » pourrait signifier une étape scénaristique : chaque séquence est construite comme un monde autonome à partir d’une géographie, d’une temporalité, d’un état mental, telle une île cinématographique. À l’image des précédentes réalisations d’Ange Leccia, notamment Île de Beauté (1996), ce film est une dérive poétique et onirique au fil de paysages maritimes.
© 2013 Ange Leccia / Fukutake Foundation

Traversée, 2012, 20 min.
Ce film met en scène de multiples trajets entre Marseille et un ailleurs méditerranéen qui virent à la dérive. Ces voyages se referment sur eux-mêmes pour former une boucle continue. Le récit se délite dans cet éternel retour. Traversée est avant tout un lieu mouvant, un entre-deux, une métaphore poétique de la situation politique entre la France et les pays du Maghreb. C’est un espace de contemplation et de tension, un voyage sans fin, une invitation.
© 2012 Ange Leccia / Marseille-Provence 2013

Le début des choses, 2012, 11 min.
Inspiré par l’architecture monumentale du Palais de Tokyo, le film d’Ange Leccia en démultiplie les effets lumineux en jouant avec la surface réfléchissante d’un immense miroir : l’artiste Michelangelo Pistoletto est au cœur de ce dispositif d’ombres et de diffractions, scandé par les apparitions d’une jeune femme et des images d’archives du Palais de Tokyo de 1930 à nos jours.
© 2012 Ange Leccia / Palais de Tokyo

 

 
 

> 1 DIGIPACK DVD : Version française Sous-titres anglais / DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> Parution : Novembre 2014

Prix public TTC : 20,00 €                  >Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
     
 
 

Une coédition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Soit un architecte, Yona Friedman qui ne conçoit l’utopie que comme réalisable.
Soit un appartement, boulevard Garibaldi, à Paris, à la fois lieu de vie, atelier et espace d’archivage où la pensée et l’imaginaire de l’artiste se déploient.
Soit une utopie réalisée qui témoigne de la capacité de chacun à créer son propre monde.
Soit des décors organiques que l’artiste a donnés, en 2013, au Centre national des arts plastiques et qui font désormais partie des collections nationales.
Soit un film de Caroline Cros et Antoine de Roux tourné dans l’appartement où Yona Friedman partage en toute intimité sa vision philosophique, politique, engagée et généreuse de l’architecture et de notre monde.
Soit un recueil de textes de Sylvie Boulanger, Marie-Ange Brayer, Caroline Cros, Wim De Wit, et Jean-Philippe Vassal qui sont autant de variations sur Yona Friedman.

 
 

Un film de Caroline Cros et Antoine de Roux.

Animal normal relate la conversation intimiste que Yona Friedman a engagée avec Caroline Cros et Antoine de Roux en 2007. Filmé dans son appartement du boulevard Garibaldi, probablement son œuvre plastique majeure, Friedman nous fait partager une pensée généreuse où l’individu redevient un acteur responsable de l’amélioration de son environnement. Puisant dans des références aussi variées que la pensée analytique ou holistique, la cuisine, les lois de la nature, la sensibilité canine, l’art du graffiti ou encore les pratiques de construction ancestrales, il transmet une vision du monde et de l’architecture où l’improvisation, l’éducation, l’irrégularité, la communication, la créativité, l’immatérialité, la mobilité sont des vecteurs de liberté. Des séquences filmées qui montrent l’artiste au travail ainsi que des travaux anciens et récents viennent ponctuer et enrichir ces entretiens.
Caroline Cros est conservatrice du patrimoine et chargée de cours sur l’art contemporain à l’École du Louvre. Elle a été commissaire de plusieurs expositions sur Yona Friedman. Antoine de Roux est photographe, réalisateur de films et producteur. Il filme régulièrement les artistes au travail.

 
 

Textes de Sylvie Boulanger, Marie-Ange Brayer, Caroline Cros, Wim de Wit et Jean-Philippe Vassal :

Sylvie Boulanger : Le droit de comprendre

Marie-Ange Brayer : Yona Friedman : les discontinuités de la ville spatiale

Caroline Cros : L’appartement-monde de Yona Friedman, un environnement organique sans limites

Wim de Wit : La perspective des archives

Jean-Philippe Vassal : Dialogue avec Yona Friedman

Yves Chenot : Photographies de l’appartement blvd Garibaldi

Sylvie Boulanger est commissaire d’exposition, éditrice et chercheuse. Elle dirige le Cneai, centre national d’art contemporain dédié aux pratiques artistiques de la publication et de l’édition, à Chatou. Marie-Ange Brayer est historienne de l’art et de l’architecture, conservatrice du patrimoine et chef du service Design et Prospective industrielle au MNAM-CCI, Centre Pompidou, à Paris. Caroline Cros est conservatrice du patrimoine et chargée de cours sur l’art contemporain à l’École du Louvre, à Paris. Elle a été commissaire de plusieurs expositions sur Yona Friedman. Wim de Wit est conservateur adjoint chargé de l’architecture et du design au Cantor Center for Visual Arts de l’Université de Stanford. De 1993 à 2013, il a dirigé le département. d’architecture et d’art contemporain du Getty Research Institute à Los Angeles. Jean-Philippe Vassal est un architecte français. Il est associé à Anne Lacaton au sein de l’agence Lacaton & Vassal.

 
 


 
 

Cette publication a été réalisée avec le soutien de l’École nationale supérieure d’art (ENSA) de Bourges.

> 1 DVD :
48 minutes – Version originale sous-titrée français-anglais
« Animal Normal : Conversations avec Yona Friedman » Un film de Caroline Cros et Antoine de Roux
FILM © 2014 Double Éléphant / a.p.r.e.s production

> 1 LIVRE : éd. Française / Anglaise – 19 x 14 cm – 120 pages (couleur & n/b)
Textes de Sylvie Boulanger, Marie-Ange Brayer, Caroline Cros, Wim de Wit et Jean-Philippe Vassal.
TEXTES © 2014 CNAP

> Parution : décembre 2014
> Co-édition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
     
 
 

Une coédition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Soit Bernard Heidsieck, un poète en action.
Soit la poésie en action.
Soit un ensemble d’œuvres de Bernard Heidsieck issu des collections du Centre national des arts plastiques et présenté par Anne-Laure Chamboissier et Philippe Franck dans l’exposition « Sonopoetics », à Bruxelles en 2010.
Soit un désir de rencontrer un artiste pionnier et d’appréhender une œuvre singulière.
Soit un cercle d’artistes qui témoignent.
Soit un film de Anne-Laure Chamboissier et Philippe Franck en collaboration avec Gilles Coudert pour réaffirmer l’importance et l’actualité de cette œuvre majeure.
Soit un recueil de contributions inédites de Bernard Blistène, Jean-Pierre Bobillot, Anne-Laure Chamboissier, Anne-James Chaton, Philippe Franck, John Giorno, Jean-Marie Gleize, Bernard Heidsieck, Arnaud Labelle-Rojoux, Richard Martel et Michèle Métail.

 
 

Un film de Anne-Laure-Chamboissier et Philippe Franck en collaboration avec Gilles Coudert.

Ce film réalisé par Anne-Laure Chamboissier et Philippe Franck, en collaboration avec Gilles Coudert, dresse un portrait intime de Bernard Heidsieck, pionnier dès 1955 de la poésie sonore et fondateur en 1962 de la poésie action. Il invite à un voyage dans sa « double vie » d’artiste et de banquier et dans son œuvre, à travers un ensemble de conversations et de documents audiovisuels inédits. Des entretiens avec d’autres figures majeures de la poésie sonore viennent enrichir ce témoignage. Jean-Pierre Bobillot, Olivier Cadiot, Laurent Cauwet, Anne-James Chaton, Paul-Armand Gette, John Giorno, Bernard Heidsieck, Françoise Janicot, Arnaud Labelle-Rojoux et Jean-Jacques Lebel dessinent un tableau vivant de l’histoire de la poésie sonore et de ses développements actuels.
Anne-Laure Chamboissier est commissaire d’expositions d’art contemporain. Philippe Franck est historien de l’art, critique, producteur, enseignant ainsi que créateur interdisciplinaire. Gilles Coudert est réalisateur, producteur et éditeur.

 
 

Textes de Bernard Blistène, Jean-Pierre Bobillot, Anne-Laure Chamboissier, Anne-James Chaton, Philippe Franck, John Giorno, Jean-Marie Gleize, Bernard Heidsieck, Arnaud Labelle-Rojoux, Richard Martel et Michèle Métail :

Bernard Blistène : … À mercredi, 16 h ! Bernard Heidsieck

Jean-Pierre Bobillot : Bernard Heidsieck : une sismophonie du vivant

Anne-Laure Chamboissier : De l’importance du festival Text-Sound-Compositions

Anne-James Chaton : Tout ce que je sais

Philippe Franck : Conversation avec Richard Martel, autour de Bernard Heidsieck au Québec

John Giorno : God is man made

Jean-Pierre Gleize : Pourquoi j’aime ces Respirations, BH/VH même folie

Bernard Heidsieck : Sans titre

Arnaud Labelle-Rojoux : Bernard Heidsieck, poète majeur…

Michèle Métail : La panique du derviche

Œuvres de Bernard Heidsieck dans les collections du Centre national des arts plastiques

Bernard Blistène est conservateur en chef du patrimoine, il dirige le MNAM-CCI, Centre Pompidou, à Paris. Jean-Pierre Bobillot est un « poète bruyant, chercheur de poux, pousseur de bouchons », il a publié notamment Bernard Heidsieck : Poésie Action (1996) et Poésie sonore (2009). Anne-Laure Chamboissier est commissaire d’expositions d’art contemporain et dirige ChamProjects, à Bruxelles. Dans ses recherches, elle privilégie la question de l’interdisciplinarité dans le champ des arts visuels et sonores, du cinéma et de la littérature. Anne-James Chaton est un écrivain qui « sait beaucoup de choses ». Philippe Franck est historien de l’art, commissaire d’expositions, enseignant ainsi que créateur interdisciplinaire. Il dirige Transcultures, Centre des cultures numériques et sonores, à Mons. John Giorno est artiste et poète. Jean-Marie Gleize est poète, écrivain, universitaire et dirige la revue Nioques. Arnaud Labelle-Rojoux est artiste, enseignant et l’auteur notamment de L’Acte pour l’art (1988), première synthèse historique en langue française sur la performance. Richard Martel est un artiste interdisciplinaire, éditeur, théoricien de l’art-action. Il est le coordinateur du Lieu, à Québec, et de la revue Inter. Michèle Métail est poète, elle diffuse ses textes au cours de « publications orales ».

 
 


 
 

Cette publication a bénéficié du soutien de la galerie Natalie Seroussi (Paris).

> 1 DVD :
56 minutes – Version originale sous-titrée français-anglais
« Bernard Heidsieck : la poésie en action »
Un film de Anne-Laure Chamboissier et Philippe Franck en collaboration avec Gilles Coudert
FILM © 2013 a.p.r.e.s production, ChamProjects, Solang Production Paris Brussels, Transcultures

> 1 LIVRE : éd. Française / Anglaise – 19 x 14 cm – 124 pages (couleur & n/b)
Textes de Bernard Blistène, Jean-Pierre Bobillot, Anne-Laure Chamboissier, Anne-James Chaton, Philippe Franck, John Giorno, Jean-Marie Gleize, Bernard Heidsieck, Arnaud Labelle-Rojoux, Richard Martel et Michèle Métail.
TEXTES © 2014 CNAP ou les artistes

> Parution : décembre 2014
> Co-édition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
     
 
 

« Mémoire à l’œuvre » est un atelier de recherche et de création de l'École Supérieure d’Art d’Avignon dirigé par Gilles Coudert et coordonné par Véronique Mori. Il fait l’objet d’un partenariat entre a.p.r.e.s éditions et l’ESAA.

Depuis le début du XXe siècle, le champ de l’art contemporain ne cesse de s’étendre dans un mouvement perpétuel, expérimentant des matériaux improbables, utilisant de nouvelles technologies menacées d’obsolescence, jouant avec le caractère impermanent ou purement conceptuel de l’œuvre, rejetant toute limite. Les questions de conservation et restauration sont devenues cruciales dans la problématique si complexe de la création de notre époque.
L’atelier de recherche « Mémoire à l’œuvre », dirigé par Gilles Coudert, est un projet collaboratif, axé sur la mémoire active des œuvres, à travers la rencontre avec des artistes vivants. Mené de 2010 à 2014, dans le cadre de l’École Supérieure d’Art d’Avignon – qui a pour particularité de proposer deux parcours pédagogiques : Création-Instauration et Conservation-Restauration –, il a permis d’interroger à partir du processus créatif, les conditions de préservation, restauration et transmission de l’œuvre d’art contemporaine.
Ce livre rassemble les rencontres-entretiens des étudiants avec les artistes invités – plasticiens, cinéastes, architectes et écrivain –, lors de sessions régulières.
Fabrice Hyber, Tadashi Kawamata, Anne et Patrick Poirier, Daniel Buren, Miguel Chevalier, Marie-Ange Guilleminot, Kimsooja sont ainsi venus échanger à propos du « mode d’emploi » de leur travail et de leur position par rapport au devenir de celui-ci. Les cinéastes Jean-Marc Chapoulie et François Ede ainsi que l’écrivain et critique Guy Lelong, ont élargi encore le champ des investigations en abordant le cinéma et la littérature. Enfin les architectes Hans-Walter Müller et Francesco Careri (Stalker) ont sensibilisé les étudiants à des pratiques liées à l’espace et au territoire.
À travers cet ensemble d’interventions, apparaît la complexité artistique, matérielle et éthique des pratiques liées à la conservation, la restauration et la transmission de l’art contemporain.

Ce livre est connecté avec le site internet : www.memoirealoeuvre.com

 
 

 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française – 19 x 14 cm (cousu) – 272 pages (n/b)
Textes de Gilles Coudert et Véronique Mori.
Entretien avec Fabrice Hyber, Tadashi Kawamata, Anne et Patrick Poirier, Daniel Buren, Miguel Chevalier, Marie-Ange Guilleminot, Jean-Marc Chapoulie, Kimsooja, François Ede, Guy Lelong, Hans-Walter Müller et Francesco Careri.

> ISBN 979-10-91490-08-5 / Parution : Octobre 2014

Prix public : 20 €                             > Commander

 
     
 
 

Daniel Buren a répondu à l’invitation de la Ville d’Istres d’intervenir sur son territoire en proposant plusieurs travaux in situ ou situé, éphémère, temporaire ou permanent.
Ce livre-DVD réunit le film de Gilles Coudert et une publication qui nous présente l’ensemble des interventions de Daniel Buren. L’œuvre Un bouquet : cinq couleurs moins une transforme et réhabilite littéralement La Pyramide, ancien centre nautique délaissé et lui redonne vie en accueillant des spectacles de cirque et de danse. Simultanément Et si la ville se colorait… réenchante tous les bâtiments aux alentours. Les Cabanons ont accueillie plusieurs soirées le Buren Cirque dans le Parc Sainte-Catherine. Enfin La Grande Diagonale, œuvre pérenne installée sur l’esplanade du nouvel Hôtel de Ville et inaugurée en même temps relie le cœur de ville à ce nouveau quartier.
Le film restitue le processus de construction des œuvres au fil des témoignages des différents acteurs des projets et montre comment les visiteurs les pratiquent pour une soirée comme au quotidien. Bernard Blistène, directeur du Musée national d’art moderne, nous livre dans un entretien avec Gilles Coudert son analyse et des clefs de compréhension du travail de l’artiste et le situe dans l’histoire de l’art.

 
 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Entretien entre Bernard Blistène et Gilles Coudert
Texte de Nicole Joulia

> 1 DVD : 27 minutes – Version française sous-titrée anglaise
« Daniel Buren, Travaux in situ, Istres » Un film de Gilles Coudert © 2014 a.p.r.e.s production

> ISBN 979-10-91490-07-8 / Parution : Septembre 2014

Avec la participation de la Ville d'Istres.

Prix public : 18 €                             > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

Autres titres disponibles sur l'artiste Daniel Buren :

> DVD DANIEL BUREN Collection Works & Process
> LIVRE-DVD Quand l'art donne le tempo !


> édition(s)

 
   
     
 
 

Le père du Pop art, Richard Hamilton a travaillé toute sa vie sur l’œuvre d’un autre artiste majeur, Marcel Duchamp, l’inventeur du ready-made.
Au cœur de cette relation unique, une œuvre étrange, énigmatique, probablement l’une des plus complexes que l’art du XXe siècle ait produite : La Mariée Mise à Nu par ses Célibataires, Même de Marcel Duchamp, également appelée Le Grand Verre.
Richard Hamilton a repris et éclairé chaque recoin de cette œuvre sans jamais essayer de réduire l’univers duchampien à une lecture univoque. À partir d'interviews inédites, le film de Pascal Goblot explore ce dialogue entre deux figures tutélaires de l'art contemporain.

FILM :
Richard Hamilton dans le reflet de Marcel Duchamp
Un film de Pascal Goblot
Durée : 53 minutes / © 2014 Le Miroir / Vosges Télévisions

BONUS :
Travelling Version
Un film de Pascal Goblot
> Le Grand Verre au Centre Pompidou.
Durée : 26 minutes / © 2007 Le Miroir

Just what is it that makes today’s home so different, so appealing?
> Le collage fondateur du pop art par Richard Hamilton.
Durée : 2 minutes / © 2005 Pascal Goblot

The White Album: The Beatles
> L’histoire de la pochette du disque par Richard Hamilton.
Durée : 4 minutes / © 2005 Pascal Goblot

 

 
 


 
 

> 1 DIGIPACK DVD : Version anglaise Sous-titres français-espagnol / DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> 1 LIVRET : 44 pages / 12 x 18 cm / textes français-anglais-espagnol
> Parution : Juin 2014

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Tadashi Kawamata a répondu à l’invitation du Kunstmuseum Thurgau situé au cœur de l’ancienne Chartreuse d’Ittingen en Suisse en construisant in situ avec des étudiants et des collaborateurs de la fondation une tour de neuf mètres de haut constituée de milliers de bûches de bois de chauffage provenant de la forêt du monastère. L’édification de cette « Tour de bûche » constitue à la fois une prouesse de stabilité et une expérience esthétique qui cristallise des questions fondamentales autour de l’art contemporain comme les notions d’usage ou de disparition.
Ce livre-DVD réunit le film de Gilles Coudert et une publication qui nous donne à voir le processus de construction de cette œuvre collaborative de Tadashi Kawamata mise au point avec l’architecte Christophe Scheidegger. Le film restitue cette aventure au fil de témoignages tdes habitants, des étudiants, des organisateurs ainsi que des différents acteurs du projet et des réactions des visiteurs. Dans son texte, la curatrice Stefanie Hoch nous donne le contexte de l’œuvre et son analyse. Le livre propose également de découvrir huit autres projets réalisés par l’artiste en Suisse depuis 1993.

 

 
 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/allemande – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Textes de Markus Landert et Stefanie Hoch
Biographie de Tadashi Kawamata

> 1 DVD : 34 minutes – Version originale sous-titrée français & allemand
« Tadashi Kawamata, Scheiterturm » Un film de Gilles Coudert © 2014 a.p.r.e.s production

> ISBN 979-10-91490-04-7 / Parution : Avril 2014

Avec la participation du Kunstmuseum Thurgau, Kartause Ittingen, Suisse.

Prix public : 18 €                                > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Ce livre-DVD réunit le film de Gilles Coudert et une publication qui présente le projet Trankat Episode #1. Cette exposition rassemble les œuvres créées par les artistes en résidence Trankat à Tétouan en 2013, Fouad Bouchoucha, Jordi Colomer et Moussa Sarr, mises en regard avec des créations de Simohammed Fettaka, Mohssin Harraki, Youssef El Yedidi et Kader Attia, invité d’honneur. Exposées pour la première fois, les oeuvres des artistes résidents sont issues d’une rencontre entre savoir faire traditionnels et création contemporaine.
Tandis que le film propose un focus sur les processus de production à Tétouan, le livre retrace le making of des résidences et offre un panorama des oeuvres de l’exposition. Une série d’entretiens menés par la curatrice Bérénice Saliou donne la parole aux artistes en apportant un éclairage sur leurs pratiques.
L’exposition est produite par l’Institut français du Maroc. Présentée dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2014, elle sera inaugurée à la Biennale de Marrakech 2014, puis circulera à Casablanca, Rabat, Meknes, El Jadida, Oujda et, enfin, Tétouan, lieu de sa production.

 

 
 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française / arabe – 21 x 15 cm (cousu) – 96 pages (coul. & n/b)
Textes de Bertrand Commelin, Anita Dolfus, Younès Rahmoun, Kader Attia et Bérénice Saliou.

> 1 DVD : 23 minutes – Version française
« Trankat Episode #1 » Un film de Gilles Coudert © 2014 a.p.r.e.s production

> ISBN 979-10-91490-05-4 / Parution : Février 2014

Prix public : 18 €                                > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
 


 
     
 
 

Collective Folie est une œuvre, imaginée pour le Parc de la Villette par l’artiste japonais Tadashi Kawamata. D’une vingtaine de mètres de hauteur, cette première tour que l’artiste a conçu à Paris, a évolué au fil de nombreux workshop réunissant lycéens, étudiants et volontaires.
En dialogue avec les Folies de Bernard Tschumi, la tour prend forme au fil d’accumulations et d’arrangements impromptus, dans le partage d’idées et d’efforts avec l’artiste, en habillant la structure porteuse de pièces de bois recyclées.
Ce livre-DVD réunit le film de Gilles Coudert et une publication qui nous donne à voir le processus de construction et de déconstruction de cette œuvre collaborative de Tadashi Kawamata. Le film restitue cette aventure au fil de témoignages des différents acteurs du projet et des réactions des participants aux workshop ainsi que des visiteurs de cette « folie collective ». Dans son texte, la critique d’art Emmanuelle Lequeux nous donne son analyse et nous livre les enjeux d’une telle proposition. En écho à cette installation, le livre propose également une mise en perspective de dix autres projets de tours construits par l’artiste à travers le monde.

 

 
 

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Textes de Claude David-Basualdo et Emmanuelle Lequeux.
Biographie de Tadashi Kawamata

> 1 DVD : 30 minutes – Version originale sous-titrée français & anglais
« Tadashi Kawamata, Collective folie » Un film de Gilles Coudert © 2013 a.p.r.e.s production

> ISBN 979-10-91490-03-0 / Parution : Décembre 2013

Prix public : 18 €                                > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
 


 
     
 
  Une coédition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Soit un film, en 1975, de Jean-Luc Godard, Numéro deux.
Soit une exposition Número tres, de la casa a la fábrica, au Centre de l’image – La Virreina de Barcelone, en 2012 qui, à travers des œuvres de la collection du Centre national des arts plastiques, s’est proposée d’actualiser les formes, idées et figures inventées par Jean-Luc Godard pour Numéro deux, en partant du motif de la fusion entre maison et usine qui fonde l’image originelle de ce film, sa scène primitive.
Soit un film de Jordi Vidal qui peut se définir comme un retournement des propositions du Godard de 1975, mais aussi un retournement des formes de la narration et même comme un retournement du modèle social dominant, en s’appuyant sur une lecture des œuvres de l’exposition.
Soit un recueil de textes de Pascal Beausse, Nicole Brenez, Antoine Dufeu, Harun Farocki et Kaja Silverman, Eloy Fernández Porta et Carlos Losilla qui sont autant de variations littéraires sur Numéro deux.

 
 

Un film de Jordi Vidal. En collaboration avec Andreïna Mastio.

Jordi Vidal
est écrivain, essayiste et vidéaste. Il est l’auteur de Servitude et simulacre en temps réel et flux constant (Allia, 2007) et d’un film éponyme (2008). Andreïna Mastio est vidéaste. Elle est l’auteure de Quand le temps sort de ses gonds (2011). History Minus Zero_No Limit peut se définir comme un retournement des propositions du film Numéro deux de Jean-Luc Godard. Il intègre des œuvres d’artistes dans une mise en abyme et en dialogue.

AVEC : LOUIDGI BELTRAME, PHILIPPE DURAND, HARUN FAROCKI, PIERRE FAURE, DORA GARCIA, LUIGI GHIRRI, LIAM GILLICK, JEAN-LUC GODARD, CÉCILE HARTMANN, JOREIGE / HADJITHOMAS, VALÉRIE JOUVE, FLORENCE LAZAR, GIANNI MOTTI, FRANÇOIS NOUGUIÈS, JULIEN PRÉVIEUX, MARIE REINERT, PAOLA SALERNO, PHILIPPE SCHWINGER / FRÉDÉRIC MOSER, ALLAN SEKULA, BRUNO SERRALONGUE, EFRAT SHVILY, JEAN VIGO, MARIE VOIGNIER, BANDI ZHAO.

Ce film est une commande publique du Centre national des arts plastiques – ministère de la Culture et de la Communication.

 
 

Textes de Pascal Beausse, Nicole Brenez, Antoine Dufeu, Harun Farocki / Kaja Silverman, Eloy Fernández Porta, Carlos Losilla :

« Scénario de l’exposition Numéro Trois » de Pascal Beausse

« En reconstruction ‘Numéro Deux’ de Jean-Luc Godard » de Nicole Brenez

« Marseille-là, une Chronique » de Antoine Dufeu

« À sa place, au sujet de ‘Numéro Deux’ (1975) » de Harun Farocki / Kaja Silverman

« Réifictions sur les industries affectives et le travail féminin » de Eloy Fernández Porta

«‘Numéro Deux’ : ou la fausse solitude de Godard » de Carlos Losilla

Pascal Beausse est responsable de la collection photographique du Centre national des arts plastiques. Nicole Brenez est professeur en études cinématographiques à l’Université de Paris III et programmatrice à la Cinémathèque française. Antoine Dufeu est écrivain, poète, performeur et metteur en scène. Harun Farocki est artiste et cinéaste. Eloy Fernández Porta est critique, essayiste, professeur de littérature et d’histoire du cinéma à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone et performeur. Carlos Losilla est essayiste et professeur de Théorie du cinéma et genres contemporains à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone. Kaja Silverman est professeur de rhétorique et de cinéma à l’Université de Californie à Berkeley.

 
 


 
 

> 1 DVD Vidéo : 86 minutes – Version originale sous-titrée français-anglais
« History Minus Zero_No Limit » Un film de Jordi Vidal En collaboration avec Andreïna Mastio
FILM © 2012 CNAP / Jordi Vidal

> 1 LIVRE : éd. Française / Anglaise – 19 x 14 cm – 176 pages (n/b)
Textes de Pascal Beausse, Nicole Brenez, Antoine Dufeu,
Harun Farocki / Kaja Silverman, Eloy Fernández Porta, Carlos Losilla.
TEXTES © 2012 CNAP / Entretien Harun Farocki et Kaja Silverman © 2012 NYUP, New York

> Parution : avril 2013
> Co-édition a.p.r.e.s éditions / Centre national des arts plastiques

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

Deux ans après l’exposition Pasteur’Spirit, l’Institut Pasteur accueille à nouveau Fabrice Hyber sur son campus avec une œuvre pérenne intitulée Sans gêne, offerte par l’artiste et réalisée au sein d’un nouveau bâtiment dédié aux maladies émergentes. Cette œuvre spectaculaire, à la fois conçue comme une fresque en hommage à l’inventivité de la recherche biomédicale qui anime l’Institut et une vitrine des liens possibles entre créativité artistique et découverte scientifique, a été réalisée avec la complicité de Sèvres – Cité de la Céramique.
Ce livre-DVD associe le film de Gilles Coudert et une publication qui nous livrent en images le processus d’élaboration de l’œuvre et donnent ses enjeux à travers la parole de l’artiste, celle des chercheurs et acteurs du projet.

 
 

 



 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Textes de Alice Dautry, directrice générale de l’Institut Pasteur et de Fabrice Hyber.
Entretien entre Fabrice Hyber et Olivier Schwartz, directeur de l’Unité de recherche Virus & Immunité, directeur du département de virologie à l’Institut Pasteur.
Biographie de Pascal Rousseau

> 1 DVD : 27 minutes – Version française sous-titrée anglais
« Fabrice Hyber / Sans gêne » Un film de Gilles Coudert © 2012 a.p.r.e.s production / Institut Pasteur

> ISBN 979-1-0914900-2-3 / Parution : Novembre 2012

Avec la participation de l'Institut Pasteur.

Prix public TTC : 18,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 




Ce DVD est consacré au travail de l’artiste coréenne Kimsooja. Cette édition propose l’ensemble des films du DVD en version sous-titrée français. Le DVD propose au total plus de 2 heures de programme composés de 8 films documentaires suivant le processus de différentes installations dans le monde entier (Hawaï, New York, Paris, Madrid) dont un film rétrospectif basé sur un entretien avec l’artiste évoquant l’ensemble de sa carrière.




Le fourreau et la rondelle du DVD reprennent l’œuvre de Kimsooja « The Sun – Unfolded » (2008). Une photographie de l’installation « To Breathe: A Mirror Woman » au Palais de Cristal à Madrid (2006) illustrent la jaquette du DVD.
Le principe visuel de l’interface du DVD reprend l’œuvre « The Sun – Unfolded » (2008).



 
 
 
   
 
 

1 – Le Voyage Immobile
Un film de Gilles Coudert
(2012 / 26')

Au fil d’un entretien mené par Gilles Coudert, Kimsooja évoque son itinéraire artistique à travers de nombreux projets et des archives filmées, de ses premières installations à ses projets les plus récents.

     
 

2 – A Mirror Woman, The Ground of Nowhere
Un film de Gilles Coudert
(2003 / 26')

Ce documentaire présente l’installation de l’œuvre de Kimsooja dans l’hôtel de ville de Honolulu dans le cadre de la manifestation « Crossings 2003: Korea / Hawaii ».

     
 

3 – Conditions of Anonymity
Un film de Kimsooja & Daniel Watts
(2005 / 6')

Ce film documente la performance « Beggar Woman: Times Square » dirigée par Kimsooja à Times Square à New York en mars 2005.

     
 

4 – To Breathe: Invisible Mirror / Invisible Needle
Un film de Damien Faure
(2006 / 5')

Ce film présente l’œuvre vidéo de Kimsooja « To Breathe: Invisible Mirror / Invisible Needle » au Théâtre du Châtelet à Paris à l’occasion de la Nuit Blanche 2006.

     
 

5 – To Breathe: A Mirror Woman
Un film de Agustina Covian
(2006 / 30')

Ce film présente l’installation de Kimsooja au Palacio de Cristal, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid en Espagne.

     
 

6 – Bottari Truck: Migrateurs
Un film de Gilles Coudert
(2007 / 26')

Ce film plonge au cœur de la réalisation de l’œuvre vidéo « Bottari Truck: Migrateurs » de Kimsooja réalisée dans le cadre de sa résidence au MAC/VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne.

     
 

7 – A Needle Woman
Un film de Gilles Coudert
(2009 / 5')

Ce film présente l’œuvre vidéo de Kimsooja « A Needle Woman » projetée sur l’Hôtel de Ville de Paris à l’occasion de la Nuit Blanche 2009.

     
 

8 – To Breathe: Zuoz
Un film de Gilles Coudert
(2011 / 7')

Ce film documente l’exposition de Kimsooja à la galerie Tschudi à Zuoz en Suisse.

     
 
     
 

> Boitier DVD avec fourreau
> 2 heures de programme / 8 films
> Versions françaises, anglaises et espagnol / Sous-titres franç
ais et anglais
> 1 DVD5 – PAL – Multizone – AC3 Stéréo – 4/3 & 16/9
> Parution : septembre 2012
/ EAN 3-760083-750022

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

ENGLISH VERSION

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 

En avril 2010, Robert Milin est invité par la Ville de Saint-Denis dans le cadre d’un programme de résidence d’artiste. Il s’installe pour deux ans dans le quartier classé « difficile » de Saint-Rémy. Après plusieurs tentatives échouées d’actions artistiques dans l’espace public, il décide de rebondir en réalisant un film. Dans son appartement, transformé en studio de tournage, Robert Milin invite divers interlocuteurs pour les interroger sur le sens de l’art dans ce type d’environnement.

Avec la participation de Sylvie Blocher, Thomas Hirschhorn, Didier Marcel (artistes), Saïd Karamani, Ahmed El Madbouh et Myriam Argano (habitants), Guy Tortosa (critique d’art), Nathalie Viot (conseillère art contemporain, Ville de Paris), Johannes Schaub (collectionneur), Aline Caillet (philosophe), Eric Chauvier (anthropologue), Laurence Doupuy-Verrier (directrice des affaires culturelles, Ville de Saint-Denis), Christophe Girard et David Proult (élus locaux).

 
 

Deux textes critiques de Eric Chauvier et Delphine Suchecki, réunis dans un livret, nous éclairent sur la démarche de l’artiste et nous apportent un complément d’analyse sur l’enjeu de l’art contemporain dans un tel contexte.


 
 

> 1 DIGIPACK DVD (104 minutes / Version Française Sous-titres Anglais / DVD5 PAL / Multizone / 4/3)
> 1 LIVRET (40 pages / 12 x 18 cm / textes français-anglais)
> Parution : Avril 2012
Avec les soutien de la Ville de Saint-Denis

Prix public TTC : 18,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

 
 

> édition(s)

 
   
     
 
 


Pour chaque titre de la collection DOCUMENTS & ŒUVRES VIDEO, a.p.r.e.s édition propose à l'artiste de jouer avec le boitier du DVD pour réaliser une création originale. Chaque édition tiré à part est composé de 20 coffrets numérotés et signés par l'artiste.

Pour le tiré à part qui lui est consacré, Betty Bui a transformé la boîte en veilleuse. Le dvd est fixé sur un bloc noir en caoutchouc percé de trous rétro-éclairé par des LED, formant une constellation en écho a une de ses œuvres.

 
 

> DVD avec boitier cartonné
> 20 exemplaires numérotés et signés
> 90 minutes de programme environ / 20 films
> Versions françaises
> 1 DVD5 – PAL – Multizone – AC3 Stéréo – 16/9 et 4/3
> Parution : Décembre 2011
(fonctionne avec adaptateur secteur 220V / 12V fourni)

Prix public TTC : 200,00 €                  > Commander

> Voir le DVD « Documents & Œuvres vidéo » Betty Bui

> édition(s)

 
   
     
 
 




Ce DVD est consacré au travail de l’artiste français Jean Olivier Hucleux. Cette édition propose l’ensemble des films en version sous-titrée anglais.
Le DVD propose au total près de 90 minutes de programme, composé de 3 films : un documentaire de 60 minutes autour de plusieurs rencontres avec l’artiste qui évoque son parcours depuis ses tous premiers travaux jusqu’à aujourd’hui ; un entretien de l’artiste avec son fils ; un document montrant Jean Olivier Hucleux à l’œuvre.




Le fourreau, la jaquette et la rondelle du DVD reprennent l’œuvre « Double autoportrait » (1972) de Jean Olivier Hucleux en opérant un agrandissement progressif du visuel.
Le principe de l’interface du DVD décline la même image sur les différents menus.


 
 
 
   
 
 

1 – Jean Olivier Hucleux, du travail à l’œuvre (2010 / 60')
Réalisateur : Virgile Novarina


Pionnier du mouvement hyperréaliste qui s'est développé aux Etats-Unis et en Europe à partir de 1969, Jean Olivier Hucleux a exécuté une importante série de portraits d'anonymes, d'écrivains et d’artistes grandeur nature. De 2005 à 2009, Virgile Novarina lui a fréquemment rendu visite, caméra à la main, dans sa maison remplie d'œuvres et d'objets insolites. Hucleux lui révèle spontanément sa passion pour la peinture, sa rencontre avec Vlaminck, le choix de son nom d'artiste, sa dyslexie, son don hors du commun. Ce film parcourt dans l’intimité de l’artiste soixante-dix années de création, de ses dessins d'enfance à son dernier travail en cours.

     
 

2 – La Question du double (1996 / 13')
Réalisateur : François Garcia


À l’occasion du cycle de conférences intitulé « La Question du double » à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts du Mans en 1996, François Garcia a filmé Jean Olivier Hucleux dessinant à la mine de plomb le portrait de Didier Mauger.

     
 

3 – Déprogrammations numériques (2004 / 3'30)
Réalisateur : Alban Roul


Après vingt années de recherches sur ses dessins de déprogrammation, Jean Olivier Hucleux s’est servi de l'ordinateur pour approfondir sa démarche, avec l'aide de son fils Jean-Louis. Au cours de l'exposition « Déprogrammations numériques » à la galerie Edouard Manet de Gennevilliers en 2004, Alban Roul a filmé la conférence donnée par l'artiste et son fils.

     
 
     
 

> DVD avec boitier type Amaray et fourreau
> 80 minutes de programme / 3 films
> Versions françaises / Sous-titres anglais
> 1 DVD5 – PAL – Multizone – AC3 Stéréo – 4/3
> Parution : novembre 2011
/ EAN 3-760083-750024

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter


> édition(s)

 
   
     
 
 

Ce livre montre à travers une série de photographies et de dessins le processus d'élaboration et de fabrication ainsi que les enjeux de l'œuvre d'art public Seconde Nature située face aux docks de Marseille. Conçue par l'artiste Miguel Chevalier et l'architecte-designer Charles Bové, cette installation allie le réel et le virtuel.
En écho au livre, le film de Gilles Coudert présent dans le DVD, nous fait découvrir le processus d’élaboration et de fabrication de Seconde Nature. Miguel Chevalier et Charles Bové nous racontent comment ils l’ont conçu ensemble et nous en donnent les enjeux.
Seconde Nature est une œuvre commanditée par Euroméditerranée en préfiguration de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture.



 
 



 
 

« Vous arrivez ébloui par la lumière bleutée du soleil et de la mer sur cette place d’Arvieux des anciens docks saint-simoniens maintenant rénovés, et vous êtes saisi par cette immense sculpture inclinée, enroulée sur elle même et brillant de tout son orange fluorescent. Telle une spirale inclinée de dix-huit mètres avec pour fondation un socle de cent tonnes, elle figure à elle seule la Méditerranée. Celle des couleurs vives des bateaux, celle des formes des coquillages qui ont présidé à son élaboration, et celle de l’histoire de Massalia – la Marseille grecque des origines, vieille de 2 600 ans. Point de repère, et désormais symbole de la ville, elle évoque une des premières formes de l’humanité et de la mare nostrum : la spirale du temps. Et le jour devient nuit. Et là, tout est métamorphosé dans l’atmosphère poétique et irréelle d’un jardin de palmiers et de cactus virtuel, projeté sur les docks par vingt-huit mètres de haut. »

Extrait du texte « Méditerranées Virtuelles ou les vertiges du temps » de Christine Buci-Glucksmann

 
 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Texte « Méditerranées Virtuelles ou les vertiges du temps » de Christine Buci-Glucksmann

> 1 DVD vidéo : 24 minutes – Version française sous-titrée anglais
« SECONDE NATURE : Charles Bové & Miguel Chevalier » Un film de Gilles Coudert © 2010 a.p.r.e.s production

> ISBN 968-2-9528897-5-9 / Parution : septembre 2011

Prix public TTC : 18,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter


> édition(s)

 
   
     

 
 



Ce double DVD est consacré au travail de l’artiste français Daniel Buren : il s’agit d’une réédition du DVD Daniel Buren dans la collection « Works & Process » paru en 2002 et épuisé aujourd’hui.
Cette nouvelle édition propose l’ensemble des films du DVD en version sous-titrée anglais.
Les deux DVD proposent au total près de 4 heures de programme composés de 12 films dont cinq documentaires, des documents originaux et inédits réalisés par Daniel Buren ainsi que des œuvres audiovisuelles de l’artiste.
Cette parution est augmentée de plusieurs documents inédits de l’artiste comme « One Year of Ballets in Manhattan » sur les performances de Daniel Buren dans les rues de New York en 1978 ainsi que de deux films documentaires réalisés par Gilles Coudert sur l’exposition « L’œil du cyclone » de Daniel Buren au Guggenheim à New York en 2005 et sur l’exposition « Allegro Vivace » qui se tient actuellement à Baden-Baden en Allemagne.
Le deuxième DVD propose dans son intégralité, la performance « Couleurs superposées, Acte XIII » organisée en 2009 à l'occasion de « Constellation », manifestation de préfiguration du Centre Pompidou-Metz.





Le fourreau et la rondelle du DVD reprennent la bande de 8,7 cm de largeur utilisée par Daniel Buren. Une série de photogrammes du film « Couleurs superposées », performance de Daniel Buren, illustrent la jaquette du DVD.
Le principe de l’interface du DVD s’inspire de la performance « Couleurs (Version n°2) » incluse dans le DVD n°2. Elle s’ouvre sur le glissement vertical de plusieurs bandes l’une sur l’autre. De nouvelles bandes colorées apparaissent lors de la sélection de chaque film. Chaque ouverture s’accompagne d’un son de découvrement/ déchirement.

 
 
 
 

1 – Allegro Vivace (2011 / 13 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert


Ce film présente la toute récente exposition de l'artiste Daniel Buren « Allegro Vivace » à la Staatliche Kunsthalle Baden-Baden. Daniel Buren nous livre ses intentions et comment son travail entre en dialogue avec le musée. Cora von Pape, commissaire de l'exposition, nous fait part de ses réflexions sur ce projet.

     
 

2 – The eye of the storm (2005 / 13 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert


Ce film présente l’exposition de l’artiste Daniel Buren qui s’est déroulé au Musée Guggenheim à New York en juin 2005. L’artiste revient sur sa première installation dans ce lieu, censuré en 1970 et nous livre les clefs de son nouveau projet. The eye of the storm est une installation in situ, dans laquelle Daniel Buren interroge à sa manière ce bâtiment emblématique de l’histoire de l’architecture construit par Frank Lloyd Wright.

     
 

3 – Vit et travaille in situ (2002 / 26 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert & Sébastien Pluot


Ce documentaire retrace le parcours de Daniel Buren au fil d’un entretien avec Pierre-André Boutang réalisé pendant le montage de l’exposition Le Musée qui n’existait pas au Centre Pompidou en 2002. Cette discussion est l’occasion d’appréhender l’itinéraire de l’artiste mais aussi le personnage. Daniel Buren aborde nombre de ses interventions in situ et s’attache plus spécifiquement au rapport qu’il a entretenu avec l’outil audiovisuel tout au long de sa carrière, illustré par des archives inédites.

     
 

4 – Le Musée qui n’existait pas (2002 / 30 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert & Sébastien Pluot


Depuis les premières réunions dans le cabinet d’architecture jusqu’au lendemain du vernissage, ce documentaire suit Daniel Buren ainsi que les différents intervenants (architectes, commissaires, ouvriers, etc.) tout au long du processus de réalisation de l’exposition Le Musée qui n’existait pas au Centre Pompidou en 2002. Ce documentaire permet d’expérimenter l’œuvre en train de se constituer, de percevoir les choix en train de se faire, ressentir les doutes, les incertitudes, les moments d’enthousiasme, comprendre les directions dans lesquelles l'artiste s’engage tout au long de cette réalisation qui questionne en profondeur le musée.

     
 

5 – Les Deux Plateaux (2002 / 8 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert & Sébastien Pluot


Guy Lelong, auteur d’une monographie sur le travail de Daniel Buren paru chez Flammarion, nous fait part de sa vision des « Deux Plateaux », œuvre publique situé au Palais Royal à Paris. Un décryptage de cette œuvre particulièrement célèbre et connue en tant que « colonnes de Buren » mais dont le système reste pour beaucoup à découvrir.

     
 

6 – Daniel Buren / Jean Nouvel (extraits) (1994 / 6 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert


Extraits de l’entretien tourné en 1994 à l’occasion du cycle des Grandes Conférences « Art et Architecture » organisées par le Centre de Création Contemporaine et l’Université François Rabelais à Tours. Daniel Buren dialogue avec l'architecte Jean Nouvel et expose ses réflexions sur l’aménagement des musées et de l’espace public.

     
 

7 – Watch the doors, please! (1980 / 13 min.)
Réalisateur : Daniel Buren


Dans ce film en montage direct, Daniel Buren documente son propre travail sur les portes des trains passant sous les fenêtres du Art Institute de Chicago en 1980.

     
 

8 – One Year of Ballets in Manhattan (1978 / 5 min.)
Réalisateur : Christopher d’Arcangelo


Documents inédits tournées en super-8 par l’artiste Christopher D’Arcangelo, alors assistant de Daniel Buren. Récemment retrouvées dans ses archives, ces films, tournées à New York en 1978, montrent une performance en 12 parties de Daniel Buren où des gens se promènent avec des pancartes aux rayures colorées dans les rues de New York.

     
 

09 – Interruption (1969 / 20 min.)
Réalisateur : Daniel Buren


Interruption est composés de huit films Super-8, réalisés par Daniel Buren pour son exposition à la galerie Yvon Lambert en 1969 et diffusés dans un scopitone. L’artiste nous livre un véritable manifeste et une critique acerbe de la situation de l’art à l’époque.
Qu’est-ce qui essentiellement est à dire ? / Biographie / La critique et la foi /Topographie / Petites annonces / Mise au point / Températures relevées sous abri… / La leçon de cartes.

     
 

10 – Mexique (1959 / 30 min.)
Réalisateur : Daniel Buren


Film documentaire réalisé par Daniel Buren alors qu’il désirait commencer un parcours de cinéaste. Outre l’intérêt documentaire de ce film, chacun pourra y percevoir les prémices d’une œuvre à venir (alternance du noir et blanc et de la couleur, jeu des contrastes, les premières bandes filmées sur un marché…).

     
 
 
 
 

1 – Couleurs superposées, Acte XIII (2009 / 68 min.)
Réalisateur : Gilles Coudert


Performance (1982-2009) rejouée à l'Opéra-Théâtre de Metz-Métropole en septembre 2009 à l'occasion de « Constellation », manifestation de préfiguration du Centre Pompidou-Metz.

     
 

2 – Couleurs (version n° 2) (2002 / 16 min.)

Œuvre originale vidéo (1984-2002) rehoué pour l'édition DVD.

     
 
 

> Double DVD avec boitier type Amaray et fourreau
> 4 heures de programme / 12 films
> Versions françaises / Sous-titres anglais
> 1 DVD9 et 1 DVD5 – PAL – Multizone – AC3 Stéréo – 16/9 et 4/3
> Parution : mai 2011

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter


> édition(s)

 
   
     

 
 

En mai et juin 2010, l’artiste camerounais Barthélemy Toguo et le Sénégalais Soly Cissé sont réunis sur le continent africain pour une exposition à la Galerie de l’Institut français Le Manège à Dakar coproduite avec le Centre Culturel Français de Yaoundé. Cette expérience unique s’illustre dans le off de la 10e édition de la biennale de Dakar, Dak’art 2010. Au-delà d’une simple confrontation, il s’agit bien la de relever de multiples défis : susciter la rencontre physique de deux artistes du continent qui ne s’étaient croisés auparavant que dans des biennales occidentales, produire des œuvres avec des artisans et des entreprises locales, penser une scénographie pour faire réellement dialoguer les œuvres, et enfin tisser une aventure humaine forte. C’est cette aventure que ce livre-dvd tente de retranscrire. En suivant le processus de montage de l’exposition, le film de Gilles Coudert donne la parole à l’ensemble des acteurs de ce projet, les artistes bien sûr, la galeriste, le directeur de l’institut mais aussi les professeurs et les étudiants de l’École d’Art de Dakar qui ont collaboré à ce projet.dans le temps…

Toguo / Cissé, Confrontation et interférences / Two african stones
Par Delphines Calmettes et Alban Cordier-Labasse

De l’eau dans l’art. Soly Cissé et la métamorphose du réel
Par Maureen Murphy

Solidaire & Militaire / Toguo console & enrôle le monde
Par Florence Alexis

Barthélémy Toguo, être au monde
Par Philippe Piguet

Etre au monde/Voir le monde : Le Supakanja Complex de Soly Cissé
Par Ugochukwu-Smooth Nzewi

 

> 1 LIVRE : éd. française/anglaise – 21 x 15 cm (cousu) – 80 pages (coul. & n/b)
Textes de Florence Alexis, Delphine Calmettes, Alban Cordier-Labasse,
Ugochukwu-Smooth Nzewi et Philippe Piguet.

> 1 DVD Vidéo : 33 minutes – Version française sous-titrée anglais
« TOGUO-CISSÉ » Un film de Gilles Coudert © 2010 a.p.r.e.s production

> ISBN 978-2-9528897-6-6 / Parution : mai 2011

Le film et le livre ont bénéficié du soutien de l’Institut français du Sénégal, du Centre Culturel français de Yaoundé, de l’Institut Français ainsi que de leurs partenaires Total et Eiffage Sénégal.

Prix public TTC : 18,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter


> édition(s)

 
   
     

 
 



La collection DOCUMENTS & ŒUVRES VIDEO offre une approche du travail de l'artiste à travers une série de documents filmés : traces d'expositions ou d'installations, processus de fabrication, mode d’emploi ou pratique des œuvres. Elle propose en parallèle certaines œuvres vidéo de l’artiste évoquées dans les documents.



Cette édition « fait main » propose un DVD inséré dans une boîte originale cartonnée et sérigraphiée à l’unité, dotée d’une fermeture aimantée. La sérigraphie de la couverture reprend l’œuvre Utopays (2011), miroir lumineux en mouvement permanent. Le DVD propose seize documents présentant autant d’expositions de l’artiste, personnelles ou collectives, entre 1993 et 2011. Quatre œuvres vidéo de l’artiste accompagnent cette édition. Un fascicule réunit des extraits de plusieurs textes d’auteurs sur le travail de Betty Bui.

 
 
 
   
 
 

1 – Atheneum (1993 / 3'40)


Exposition personnelle à l'Atheneum à Dijon.

     
 

2 – Presse-citron (1996 / 1'45)


Exposition collective "Chez l'Un, L'AUTRE V", Galerie Anton Weller à Paris.

     
 

3 – Tours (1998 / 7'04 min.)


Exposition personnelle à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Tours.

     
  4 – Pas du fleuve (1999 / 6'42)


Exposition collective "Primera estacio" à Benifallet, Espagne.
     
 

5 – Hollywood 1999 (1999 / 3'17)


Exposition personnelle à la Galerie Anton Weller à Paris.

     
 

6 – Rocking-Shoes (2000 / 7'55)


Exposition personnelle, 13 Quai Voltaire, Caisse des Dépôts et Consignations à Paris.

     
 

7 – Singing in the rain (2000 / 2'35)


Exposition collective "Segona esatacio" à Benifallet, Espagne.

     
 

8 – Tapis-vagues (2001 / 6'51)


Exposition collective "17 artistes pour le Domaine de Chamarande".

     
 

9 – Mickey M'House (2003 / 1'15)


Exposition collective "Mini maousse" organisée par l'institut Français d'Architecture au Jardin des Tuileries à Paris.

     
 

10 – Taches de chaleur (2003 / 2'48)


Installation pour Nuit Blanche à Paris.

     
 

11 – Hôtel Particulier (2004 / 7'30)


Exposition personnelle à la Galerie Anton Weller à Paris en 2004.

     
 

12 – Atmosphères (2006 / 4'53)


Exposition collective à Gouarec, St-Gelven et Perret, organisée par l'Office Départementale de Développement Culturel des Côtes d'Armor.

     
 

13 – Lit'vre (2008 / 4'35)


Exposition collective "Ere de repos" au Domaine départemental du Château d'Avignon en Camargue.

     
 

14 – Candel'arbres (2009 / 5'43)


Installation pour Leu Tempo Festival à Saint-Leu, Ile de la Réunion.

     
 

15 – Utopays (2010 / 2'48)


Exposition collective "Strates et discontinuités" au Centre d'Art Contemporain Micro Onde à Vélizy Villacoublay.

     
 

16 – Mo[nu]ment à partager (2011 / 19')


Exposition personnelle au Château des Adhémar à Montélimar en 2011.

     
 
     
   
 
 

1 – Paysage movie (1997 / 6" en boucle)


     
 

2 – Paysage sous influence (1999 / 27" en boucle)

     
 

3 – Respirations (2001 / 2' en boucle)

     
 

4 – Eau Trouble (2009 / 48" en boucle)

     
 
 

> DVD avec boitier cartonné
> 90 minutes de programme environ / 20 films
> Versions françaises
> 1 DVD5 – PAL – Multizone – AC3 Stéréo – 16/9 et 4/3
> Parution : mai 2011

Prix public TTC : 20,00 €                  > Commander
Scolaires et institutionnels :           > Nous contacter

> Voir le tiré à part DVD Betty Bui (20 exemplaires numérotés et signés)

 
     
   
     
a.p.r.e.s production © 2017